livre-lykke-soma-deco-article-web
Envie d’être heureux ?
5 octobre 2018
urban-jungle-decoration-tendance
Urban Jungle
10 janvier 2019
Voir tout

Mon beau sapin

mon-beau-sapin-soma-blog-2

C ette année fut pour moi, une première en matière de sapin de Noël. Jusqu'ici, je n'en faisais pas chez moi car les festivités de Noël ne s'y déroulent jamais. Je ne voulais donc pas acheter un arbre et ne pas en profiter pleinement. C'est en me baladant dans une jardinerie avec mon chéri qu'une idée est venue : un sapin de Noël en pot. L'arbre conserve ses racines et peut alors être replanté après les fêtes ou être conservé dans un pot plus grand pour être réutilisé l'année prochaine. Dans notre cas, il trouvera sa place chez un de nos proches en janvier. Dans 10 ans, il y aura peut-être une forêt à cet endroit 😉

J'ai choisi un modèle adapté à notre petit chez nous, environ 120 cms, pour moins de 40€. Cet Epicéa vient de chez Truffaut (cliquez ici pour retrouver les tarifs) existe également en version Norman. Question entretien, évitez de le mettre à côté d'une source de chaleur. J'ai arrosé le notre plusieurs fois durant son séjour à l'intérieur. Les sapins en pot aiment également être vaporisés sur les branches. Attention à bien débrancher toutes les guirlandes lumineuses 😉.

D ans cette démarche "EcoBoBo" comme diraient certains, j'ai voulu aller plus loin, en choisissant de l'habiller avec des décorations en bois. J'ai pu ainsi les peindre (et les repeindre les années suivantes!). Celles-ci ont été accroché avec du fil de laine bio. L'idée était d'éviter de se lasser des couleurs et d'en racheter de nouvelles tous les ans !!

Toutefois, je n'ai pas pu résister aux guirlandes lumineuses LED pour illuminer l'ensemble.
Grâce à ces achats plus raisonnés, moins de culpabilité pour moi 😍 et nous avons profité de notre joli sapin tous les soirs.

P our replanter notre petit père, j'ai suivi les différents conseils trouvés sur les blogs dédiés (https://www.franceabris.com/BLOG/comment-bien-replanter-son-sapin-de-noel/ )
Comme il risque de prendre de l'ampleur, j'ai choisi un endroit dégagé. Ensuite, avec un peu d'aide, j'ai creusé un trou d'environ le double de volume et tapissé le fond de terreau.

Avant de placer la motte dans le trou, je me suis assurée que les racines étaient bien dégagées et le tout humide. Pour finir, j'ai rebouché le trou en prenant soin de laisser une petite cuvette pour un arrosage naturel.